Il est des bouleversements que l'on se doit d'assumer.

Les éléments Nordost portant sur le courant secteur ont complètement bouleversé l'ordre dans lequel je dois donner mes conseils à mes clients, lorsqu'ils me consultent pour améliorer leurs systèmes.

Avant les choses étaient simples. Mon métier a toujours été d'essayer de mettre en évidence l'évolution qui fait la plus grande différence dans un système de reproduction musicale. A partir d'un système donnant déjà de bonnes satisfactions, j'ai toujours su démontrer que les plus grandes améliorations musicales étaient apportées d'abord par une meilleure source, puis un meilleur préampli , un meilleur ampli, et par de meilleures enceintes en dernier. Plus on agit en amont plus on entend de différences, mais tout système hifi se branchant sur le secteur, qui n'a jamais subodoré que la performance de son système devait d'abord dépendre de la qualité du courant qui l'alimente ? Il est clair que le tout premier maillon d'un système est sa source d'énergie électrique, et nous avons testé les solutions secteur d'un grand nombre de constructeurs pour aller plus loin dans nos démonstrations.

Si nous n'avions rien retenu, c'est que aucun de ces constructeurs ne nous avait jamais convaincu.

Puis il y a déjà deux ans, un ingénieur de chez Nordost a frappé à notre porte. Encore un rendez-vous stérile? Encore un embarras en fin de démonstration à dire que l'on est désolé, mais que les différences que l'on a entendues portent plus sur le son que sur réel progrès musical? L'approche avait failli tourner court. L'ingénieur nous demande de mettre la plus petite électronique de notre choix derrière une paire d'enceintes à 10000 €, avec nos câbles et notre façon de faire. Une blague ? Va pour un Naim CD5i et un Nait 5i dont on connait les qualités et les limites par coeur, devant une paire de Linn Akurate 242. L'idée étant de mettre en oeuvre des électroniques classiquement insuffisantes au départ, d'être bien évidemment complètement déçus du résultat, puis de n'agir que sur le courant secteur. Le choc musical a commencé par le branchement du lecteur et de l'ampli sur la QB8. Il s'est amplifié crescendo par l'introduction de câbles secteurs Nordost de qualité croissante, jusqu'à un résultat ahurissant de musicalité et d'énergie. A la fin de la démonstration, nous regardions ébahis notre petit lecteur et notre petit ampli, nous avions tout simplement l'impression d'écouter un très gros système, ayant en plus envie de marcher au mieux de sa forme.

La conclusion de l'ingénieur Nordost fut très simple. Nous ne pouvons pas connaître les réelles possibilités de nos électroniques tant qu'elles ne sont pas alimentées correctement en courant.

Je peux vous dire que de toute notre histoire, seul Nordost a réussi à nous le faire entendre par la démonstration. Depuis, nous avons testé les solutions secteur Nordost sur toutes nos électroniques. De nombreuses personnes l'ont fait sur leurs systèmes provenant de bien d'autres constructeurs autres que ceux que nous représentons. A chaque fois l'apport à été instantané, évident, et considérable. Aujourd'hui, il est clair qu'il faut se méfier avant de remettre en question la qualité d'électroniques que l'on souhaiterait changer pour de plus performantes. Car vous n'avez pas idée de ce que votre système est capable de faire tant qu'il n'est pas alimenté par une barrette et des câbles secteur Nordost. Un meilleur lecteur, un meilleur ampli, puis de meilleures enceintes ? Branchez d'abord votre beau système sur une barrette Nordost QB8. c'est maintenant le premier conseil que je pourrais donner dans de nombreux cas.